05 janvier 2015

Return to zero

J'ai plusieurs billets en tête depuis quelques jours mais j'ai préféré, aujourd'hui, m'adapter à l'actualité. Et l'actualité du jour, c'est l'annonce de la diffusion à la télévision française du film Return to zero, réalisé par Sean Hanish à partir de sa propre histoire, celle du décès in utero de son fils Norbert, à quelques jours du terme, en 2005. Ce film est en réalité le premier (et, pour l'instant, le seul) film consacré au deuil périnatal : vous imaginez aisément ce qu'il représente pour les parents endeuillés.

Return to zero 1

Après quelques avant-premières mondiales et une diffusion télévisuelle dans plusieurs pays en 2014, le film arrive enfin en France. Malheureusement, il n'aura pas l'honneur de sortir au cinéma, le sujet n'étant pas assez attractif ni rentable, évidemment.
C'est TF1 qui a acheté les droits et, alors que la diffusion était attendue pour 2014, le film sera finalement/enfin diffusé le vendredi 16 janvier à 15h15, sous le titre Un berceau sans bébé.

Grâce à une amie vivant en Grande-Bretagne, où le film a été diffusé en mai dernier, j'avais récupéré la version anglaise et des sous-titres anglais il y a plusieurs mois déjà mais n'avais pas encore trouvé la force de le regarder. Sans doute parce que mon mari ne l'aurait pas regardé sans au moins des sous-titres en français et que je ne voulais pas le regarder seule. Avec cette version française désormais bientôt accessible, je n'aurai plus d'excuse.

On peut regretter le jour et l'heure de diffusion, qui en font un "téléfilm de l'après-midi" parmi d'autres.
On peut aussi se réjouir qu'il soit diffusé sur une chaîne gratuite à large audience.
On peut par ailleurs espérer qu'il sera disponible en replay dans les jours suivant sa diffusion.

Il ne tient qu'à nous, à qui ce film tient tant à cœur, de communiquer sur sa diffusion et d'en faire la promotion autour de nous !


07 mars 2014

José et Ben

Les soirées se suivent et se ressemblent, toutes différentes qu'elles sont. Jamais je n'aurais imaginé pleurer devant un film de José Garcia ou avant un concert de GiedRé. Et pourtant...

 

Mercredi soir, nous avons regardé "Fonzy" avec José Garcia. C'est l'histoire d'un gars - Fonzy donc - qui, plus jeune, a fait (vraiment vraiment vraiment) beaucoup de dons de sperme.

Parmi tous les enfants nés "grâce à" lui, plus d'une centaine souhaitent connaître son identité. Puisqu'il ne peut être le père d'autant d'enfants, il décide plutôt d'être leur ange gardien.

Et parmi ces enfants, il y a Nathan. Qui est handicapé mental. Et il y a cette scène où José Garcia, fidèle à la promesse qu'il s'est faite, prend du temps pour lui, passe du temps avec lui, le nourrit, cuillerée après cuillerée.

Impossible de retenir mes larmes devant tant d'espoirs évanouis, tant d'émotions, tant de regrets amers. Si tu savais, Élise, comme j'aurais aimé te nourrir, avec autant d'amour que de patience, cuillerée après cuillerée...

 

Hier soir, nous avons assisté au concert de GiedRé (âmes sensibles et oreilles chastes s'abstenir). Nous avons eu le plaisir de faire une belle découverte en première partie : Ben Mazué. Un style difficile à définir - est-ce si grave ? - qui oscille entre "chanson française" comme on dit, slam et rap mais toujours porté par des textes bien écrits et empreints de réflexion, de mélancolie, d'humanité, d'auto-dérision. Bref, un joli moment pour bien démarrer la soirée.

Ben Mazué

Et puis il y a eu cette chanson. "Vivant", elle s'appelle. Lorsque Ben l'a annoncée, mon mari et moi avons échangé un simple regard parce qu'à entendre ces quelques mots d'introduction, nous savions que nous serions touchés : "C'est une chanson sur le deuil. Dans le deuil, il y a sept phases. La première, c'est le déni ; la deuxième, c'est la colère ; et je ne sais pas encore comment s'appelle la troisième."

Pendant cette chanson, les larmes n'ont fait que couler, silencieusement. Parce qu'elle parlait de moi, parce qu'elle parlait d'Élise et de tout ce qui fait qu'elle restera vivante, quelque part.

En voici le refrain, en attendant la publication cet été de l'album sur lequel elle figurera :  

Je ne pallierai pas l'absence,
C'est tout le bien que je me souhaite,
De rappeler ton élégance,
De faire tout pour que ça reste... vivant.

Posté par Tannabelle à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

12 février 2014

Tanguy

La grande vadrouille de Gérard Oury a été diffusé le 25 avril 1985. Je le sais : c'est le jour de ma naissance - non que je m'en souvienne moi-même mais à chaque rediffusion, mes parents s'amusent à me le rappeler.

Ce soir, France 4 diffuse le film qui restera associé à l'arrivée d'Élise et Gaspard, celui qui a été diffusé le soir de leur naissance, ce 19 septembre 2013 : Tanguy d'Étienne Chatiliez.

J'espère simplement que Gaspard ne s'inspirera pas de ce Tanguy ! De toutes façons, je l'ai prévenu : il n'étudiera pas le chinois et il y aura bien longtemps que je ne ferai plus ses lessives quand il aura 28 ans ! :-)

image

03 janvier 2014

Les petites choses de la vie

Certaines douleurs sont si vives qu'elles ont besoin d'être transcendées pour que l'on puisse continuer à avancer.
C'est ce qu'a fait Benjamin Gibeaux de la perte de son enfant :

J'ai moi aussi en tête un projet pour faire quelque chose de ma douleur, mais il est bien trop tôt pour en parler. Un jour peut-être, dans quelques mois ou quelques années...

Les petites choses de la vie

27 juin 2013

Joséphine

Hier soir, c'était Joséphine au ciné avec ma belle-soeur unique et (donc) préférée. Toutes les deux fans du personnage créé par l'illustratrice Pénélope Bagieu, nous ne pouvions rater l'adaptation ciné !

image

Résultat : une petite comédie fidèle à l'esprit de la BD et distrayante.

Ce que j'ai aimé : des scènes franchement drôles et quelques répliques bien senties, une Marilou Berry convaincante et mise en valeur.

Ce que j'ai moins aimé : l'utilisation de grosses ficelles (le mec idéal qu'on n'avait pas remarqué alors qu'on le côtoye tous les jours, la soeur qu'on détestait et qui finit par devenir notre meilleure amie, etc.).

Nouvelle catégorie

 image

Pour varier un peu les registres du blog, au risque d'en détourner l'esprit, j'ai créé la catégorie "Art (au sens large)" pour parler des films, séries, livres, musiques et autres œuvres (au sens large) qui croisent mon chemin, sans prétendre être dotée d'un esprit critique affûté ou détenir la vérité sur le(s) bon(s) goût(s).

image   image

 

Posté par Tannabelle à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,