27 juin 2013

Nouvelle catégorie

 image

Pour varier un peu les registres du blog, au risque d'en détourner l'esprit, j'ai créé la catégorie "Art (au sens large)" pour parler des films, séries, livres, musiques et autres œuvres (au sens large) qui croisent mon chemin, sans prétendre être dotée d'un esprit critique affûté ou détenir la vérité sur le(s) bon(s) goût(s).

image   image

 

Posté par Tannabelle à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 juin 2013

Jean de la Fontaine

"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage."

Citation

Posté par Tannabelle à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juin 2013

Bidon du 25 juin

5 mois révolus (à 2 jours près !)

25 juin 2013

Côté Élise :-)

Posté par Tannabelle à 21:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

On m'avait dit...

On m'avait dit que la grossesse était un moment magique.
On m'avait dit que les nausées et le mal de dos étaient les seuls désagréments de la grossesse.
On m'avait dit que je n'aurais que quelques prises de sang et analyses d'urine à passer.
On m'avait dit que nous ne devrions consulter que des sages-femmes et des gynécologues.

On ne m'avait pas dit que je ne pleurerais jamais autant que pendant ma grossesse, sans que les hormones en soient responsables.
On ne m'avait pas dit que nous devrions subir tous ces examens.
On ne m'avait pas dit que je devrais passer autant d'échographies.
On ne m'avait pas dit que nous devrions rencontrer un Professeur en médecine foetale, une généticienne, une spécialiste en imagerie pédiatrique, un neuro-pédiatre, une psychologue.

Réflexion

24 juin 2013

Chromosomes et gènes

Comme nous n'avions toujours pas de nouvelles du CHU suite à notre échographie de lundi dernier, j'ai appelé vendredi midi le service de diagnostic prénatal qui, après avoir contacté le service génétique, nous a donné rendez-vous avec une généticienne cet après-midi. Nous ne savions absolument pas à quoi nous attendre et quoi attendre de ce rendez-vous - la meilleure façon de ne pas être déçus, au final.

ADN

Arbre généalogique

La généticienne a commencé par établir un mini-arbre généalogique (nos fratries, nos parents et leurs fratries, nos grands-parents) et nous (re)demander s'il existait des antécédents de malformations cérébrales ou de fentes labiales et/ou palatines dans nos familles. Comme nous nous y attendions, cette première approche s'est avérée vaine puisque, "de mémoire d'homme", aucun problème de ce type n'existe de mon côté ou du côté de mon mari.

Caryotype

La généticienne nous a ensuite appris que le caryotype d'Élise était désormais connu : il ne montre pas d'anomalies de structure ou de nombre, il est "normal". Toutefois, comme nous l'avions compris au gré de nos recherches sur Internet et comme cela nous a été confirmé aujourd'hui par la généticienne, un caryotype normal n'est pas synonyme de bonnes nouvelles pour la simple et bonne raison que le caryotype n'est qu'une étape dans le processus de diagnostic prénatal.

Analyse pangénomique

Dans notre cas, la prochaine étape est une étude pangénomique par puce à ADN. Pour schématiser, le caryotype est une "photographie" des chromosomes à une échelle donnée ; l'analyse pangénomique consiste à "zoomer" sur les chromosomes à la recherche d'anomalies trop petites pour être visibles au niveau du caryotype. Dans le cadre de cette étude pangénomique, en cas de "bizarreries" détectées sur certaines portions des chromosomes d'Élise, ils étudieront les mêmes portions de nos chromosomes afin de déterminer si les problèmes identifiés viennent de nous et (d'essayer) d'affiner à la fois le diagnostic et le pronostic. A cette fin, nous avons tous les deux fait une prise de sang dans la foulée de la consultation. Les résultats de ce nouvel examen devraient être connus d'ici 3 semaines...

La généticienne devait également présenter (encore !) notre cas au staff ce soir pour qu'un rendez-vous avec un neuro-pédiatre nous soit proposé dans les jours prochains.

Drôle d'impression ce soir : à chaque fois que nous faisons un pas en avant, ce que nous cherchons, attendons ou espérons fait un pas en arrière... 


22 juin 2013

Coâ coâ coâ !

Et voici la première des deux grenouilles prévues pour les grumeaux, toujours faite maison et avec amour par Mamoun' ! :-)

image

Chaque grumeau aura la sienne, bien sûr ; les couleurs seront juste inversées.

Et si Élise ne reste pas parmi nous, sa grenouille la suivra où elle sera, comme un lien avec Gaspard et nous à travers la grenouille de son frère. 

Posté par Tannabelle à 11:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Coussin de grossesse

Merci Mamoun' pour ce coussin de grossesse fait maison et avec amour ! :-)

image

 

Si vous voulez vous lancer, voici le tutoriel utilisé :
http://larbreabebes.free.fr/Pages/p_all_coussin_pas_a_pas.htm

Posté par Tannabelle à 00:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juin 2013

Des questions inutiles...

C'est la sage-femme qui nous a fait passer la première échographie "classique" du 12 avril qui nous a pris rendez-vous pour la fameuse échographie dans le service d'imagerie pédiatrique du CHU que nous avons passée le 24 mai et au cours de laquelle les problèmes d'Élise ont été détectés.
Pourquoi avons-nous atterri là-bas ? Nous ne le savons pas vraiment. Nous avions compris au départ que cette échographie intermédiaire se justifiait par rapport à la fois au caractère gémellaire de la grossesse et à l'hématome qui m'embêtait depuis le début mais, avec le recul, nous nous demandons si la sage-femme n'avait pas suspecté quelque chose dont elle ne nous aurait pas parlé, même si le compte-rendu de cette échographie ne mentionne rien de particulier.
De toutes façons, si elle avait effectivement suspecté quelque chose, qu'est-ce ça nous aurait apporté de le savoir avant l'échographie du 24 mai, à part un mois et demi de plus à angoisser, extrapoler, supposer, fantasmer, imaginer ?

Si nous n'avions pas passé l'échographie du 24 mai, qu'est-ce que ça aurait changé de découvrir les problèmes d'Élise à la prochaine échographie "classique" prévue début juillet ?
Est-ce que ces 6 semaines entre fin mai et début juillet auraient été 6 semaines supplémentaires de "répit" ou 6 semaines de moins pour intégrer la nouvelle, passer d'autres examens, rencontrer des spécialistes, entamer notre cheminement, essayer de nous préparer ?

Est-ce que le décollement placentaire, l'hématome et les saignements du début ont quelque chose à voir avec les problèmes d'Élise ?
De toutes façons, qu'est-ce que ça nous apporterait d'avoir la réponse à cette question ?

Réflexion

On en fait quoi des grumeaux, une fois qu'ils sont là ?

Dans l'un de mes bouquins de future maman, le récapitulatif du deuxième mois de grossesse assène : "Vous avez déjà pensé au mode de garde."
Ah bah non. Pourquoi ? Il faut ? Déjà ? Maintenant ? Vous êtes sûrs ? Bon, d'accord, on va s'y intéresser.

Mode de garde

Quatre solutions

C'est ainsi que nous avons rempli un formulaire de demande d'inscription en crèche pour les grumeaux dès la fin mars, surtout par précaution puisque nous ne savions pas encore comment nous comptions nous organiser à leur arrivée : congé parental pour mon mari ou moi, crèche, assistante maternelle.

Sur le formulaire, il fallait déjà donner le nom et la date de naissance des enfants. Je comprends parfaitement qu'on puisse inscrire des enfants déjà là mais, dans notre cas ,"jumeau 1 pour octobre" et "jumeau 2 pour octobre" ont fait l'affaire !

Je me suis ensuite penchée plus précisément sur ces différentes solutions et, a priori, les chiffres parlent d'eux-mêmes (si les informations que j'ai trouvées sont justes et si mes estimations sont exactes).
Entre les différentes aides et le coût de chaque solution, l'assistante maternelle est la solution qui nous ferait perdre le moins d'argent (-10%), devant le congé parental de mon mari et la crèche (environ -20%) et mon propre congé parental, qui arrive bon dernier avec une perte nette de 33%, notre foyer étant un foyer "moderne" où la femme gagne plus que l'homme. :-)

Ça, c'est pour l'aspect trivialement économique mais d'autres critères entrent évidemment en ligne de compte :

  • la souplesse variable de la crèche et de l'assistante maternelle,
  • le côté "socialisation" de la crèche,
  • la liberté du congé parental,
  • le probable jeu de l'assistante maternelle russe (non, Mon Amour, au risque de te décevoir, je n'envisage pas - et toi non plus - de recruter une jolie slave juste pour ses yeux bleus et sa blondeur, je parle uniquement de la roulette russe version nounou !),
  • les congés imposés de l'assistante maternelle,
  • la faisabilité du congé parental.

Trois solutions

L'option "congé parental du papa" s'est finalement éliminée d'elle-même non par refus de mon homme (au contraire) mais tout simplement parce qu'avec le départ en retraite, d'ici la fin d'année prochaine, de deux de ses collègues dont il partage les missions, le moment serait mal choisi pour qu'il déserte sa boîte plusieurs mois.

Ne restaient donc plus que trois solutions en lice. Nous espérions une réponse positive de la crèche, pas forcément par préférence absolue mais pour nous garder, pendant toute notre réflexion, le luxe d'avoir le choix, d'autant plus que nous remplissions certains des critères considérés comme prioritaires :

  • nous habitons la commune où se trouvent les crèches que nous avons sollicitées,
  • nous travaillons tous les deux à temps complet,
  • nous souhaitons un accueil des grumeaux à temps complet,
  • il s'agit de jumeaux.

Deux solutions

Mais nous avons reçu il y a quelques jours une réponse négative des deux crèches, faute de place évidemment : tant pis !

Ne restent donc plus à ce jour que deux solutions : l'assistante maternelle et mon congé parental. Au départ pas franchement emballée par cette dernière possibilité (financièrement et psychologiquement - femme au foyer, c'est vraiment pas pour moi, j'ai l'occasion d'en faire l'expérience depuis 4 mois !), je m'interroge désormais sérieusement sur cette éventualité, compte tenu de la tournure qu'a prise la grossesse.

Bien sûr, il nous faudra encore patienter avant d'en savoir plus sur l'état attendu d'Élise à la naissance et pendant ses premiers mois de vie - si vie il y a - et donc pour savoir si elle aura besoin de soins particuliers, d'une présence permanente à ses côtés, d'allers-retours à l'hôpital, etc. Mais je sais d'ores et déjà que j'ai envie de passer du temps avec les grumeaux au-delà de mon congé maternité, pourquoi pas jusqu'à leur premier anniversaire dans un premier temps et plus si affinités :-)

Verdict dans quelques mois, quand on y verra plus clair à plusieurs niveaux !

Posté par Tannabelle à 15:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 juin 2013

D'ici et d'ailleurs - Épisode 1

Voilà à peine 2 mois que mon blog existe et vous avez déjà été plus de 1000 à nous rendre visite, aux grumeaux et moi, à travers lui. Merci à vous tous, que je vous connaisse ou non !

Je n'en reviens pas que les grumeaux fassent parler d'eux dans plusieurs pays et même sur plusieurs continents !

  • Allemagne
  • Angola
  • Australie
  • Belgique
  • Canada
  • Danemark
  • États-Unis
  • France
  • Nouvelle-Calédonie
  • Portugal
  • Royaume-Uni

Et sur une note un peu plus intime, je voulais aussi adresser un message particulier à certaines lectrices (surtout ! Tout le monde le sait, les blogs de grossesse, c'est un truc de gonzesse : la preuve, ça rime !), celles que je ne connais pas et qui ne me connaissent pas mais qui ont atterri sur mon blog.
Je suis touchée que des gens que je ne connais pas soient touchés par ce que je raconte, je suis touchée que des gens que je ne connais pas prennent la peine de me faire un petit signe, je suis touchée de voir que ma douleur est reconnue et prise en compte, au-delà du cercle familial, amical, médical...

Statistiques

Posté par Tannabelle à 10:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,