13 février 2015

Lundi 09 février 2015

Hector est né le lundi 09 février 2015 à 22h33.

Posté par Tannabelle à 15:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 juillet 2014

Symptômes

Nous saurons avec l'échographie prévue dans quelques jours si le haricot est toujours là et comment il va pour l'instant. En attendant, quelques indices me laissent penser que je suis toujours enceinte.

Comme l'an dernier, ce début de grossesse est placé sous le signe de la fatigue. Mais, à la différence de ma première grossesse, grasses mat' et siestes ne sont plus vraiment au rendez-vous avec un crapaud sur lequel veiller :-)

Il semblerait également que ma poitrine se prépare à un nouveau changement.

Et surtout, mes "envies de fraises" commencent à ressurgir.
La première de cette nouvelle grossesse, c'était hier.
Il était un peu plus de 9 heures du matin.
Gaspard dormait encore.
Mon homme et moi nous apprêtions à petit-déjeuner.
La table était mise.
Le café coulait. Le lait chauffait. Le beurre ramollissait.
Le pot de Nutella attendait qu'on lui règle son compte une bonne fois pour toutes.
Et c'est là que j'ai été prise d'une irrésistible envie de... sauce au poivre !
Pas d'un bon morceau de viande grillée assaisonné d'un peu de sauce au poivre.
Non, de sauce au poivre tout court, sans rien à assaisonner.
De sauce au poivre à dévorer déguster à la petite cuiller directement dans le pot.
Et pourtant je me suis retenue.
Mais je me suis vengée le soir en savourant de la sauce au poivre assaisonnée de saucisses au barbecue. Non mais !

Sauce au poivre

Posté par Tannabelle à 10:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2013

Traces

Il n'y a pas que dans mon coeur que les grumeaux ont laissé leur empreinte...

Vergetures 2

Je vais définitivement pouvoir participer au projet "A beautiful body" de Jade Beall !

Posté par Tannabelle à 09:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 septembre 2013

Jeudi 19 septembre 2013

Élise est née sans vie le jeudi 19 septembre 2013 à 00h22.

Gaspard est né le jeudi 19 septembre 2013 à 00h27.

Mercredi 18 septembre 2013

Élise, notre petite étoile filante, a rendu son dernier souffle dans mon ventre mercredi 18 septembre 2013 à 12h15.

J'ai dans les bottes des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho...

Alain Bashung


07 septembre 2013

Les p'tits trucs cool et moins cool... - Épisode 2

Je continue ma petite liste... en vrac (à vous de décider de ce qui est cool et de ce qui l'est moins !) :

  • Faire des économies de crème hydratante, à force d'échographies "il-ne-faut-plus-rien-mettre-sur-le-ventre-une-semaine-avant" tous les quinze jours.
  • Avoir une place assise "garantie" dans le métro et le bus mais pas forcément la priorité aux caisses dites prioritaires du supermarché - Moralité : les gens qui voyagent sont plus polis et compréhensifs que les gens qui font leurs courses !
  • Avoir une bonne excuse pour ne plus faire le ménage.
  • Être réveillée trois fois par nuit par une envie pressante. Ça me prépare un peu aux tétées nocturnes, vous me direz !
  • Avoir besoin de trois oreillers, une peluche et un coussin de grossesse pour trouver une position presque agréable pour dormir... mais être réveillée quand même par l'inconfort et la douleur provoqués par chaque changement de position nocturne.
  • Coudre devant Motus et goûter devant Des chiffres et des lettres : no comment ;-)
  • Faire le plein de slips jetables et de protections hygiéniques "maxi" pour la maternité. Oui, je sais ce que vous allez dire : "Quoi ?! Elle compte se fourvoyer avec des produits jetables alors qu'elle nous a fait suer avec, entre autres, ses pochettes alimentairesses papillotes sans aluminium et son filtre à café réutilisable ?!" Je n'en suis pas fière mais je l'admets. Il faut dire qu'avec toutes les recherches que j'ai faites et tous les témoignages que j'ai lus au moment de préparer ma liste pour la maternité, je me suis résolue à ne pas "ruiner" mes serviettes lavables ni mes culottes chéries :-)
  • Se mettre au tricot (bon, juste deux paires de chaussons - terminées ! - et une couverture - toujours en cours !) et même à la couture (bon, juste des petits ourlets de rideaux d'étagère provisoire).
  • Avoir des Knacki ball à la place des chevilles, des pieds et des orteils.
  • Avoir le courage de se lever à 8h le samedi matin pour les séances de préparation à l'accouchement en piscine rien que pour avoir le plaisir (et l'illusion) de se sentir légère dans l'eau.
  • Repenser à la mésaventure de sa coupine et penser à retirer son alliance et sa bague de fiançailles avant qu'il ne soit trop tard.
  • Être essoufflée rien qu'en se mettant au lit.
  • Se demander, en voyant la liste pour la maternité, comment tout va rentrer dans un bagage de taille raisonnable.
  • "Kiffer grave" les mouvements des grumeaux qui s'agitent dans mon ventre.
  • Pour une fois, avoir le ventre plus gros que les seins.

Posté par Tannabelle à 00:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 septembre 2013

RDV avec le Pr Verspyck - Beaucoup de réponses

S'il n'a pas pu répondre à l'intégralité de nos questions - certains facteurs étant encore soumis à une évolution impossible à maîtriser ou à prévoir, le Pr Verspyck a aujourd'hui pu éclaircir dans une certaine mesure la situation que nous allons vivre dans les prochaines semaines.

Il n'est pour l'instant pas possible de prévoir précisément la date de l'ISG. Dans la mesure où le dernier examen obstétrical (réalisé - heureux concours de circonstances - quatre heures avant notre entretien avec le Pr Verspyck) est rassurant (pas de menace d'accouchement prématuré), le Pr Verspyck préfère temporiser au maximum dans l'intérêt de Gaspard. S'il avait évoqué au départ une ISG à partir de 34 SA, compte tenu de mon état physique, toute semaine ou même journée de plus au chaud est bonne à prendre pour le p'tit loup !
Le Pr Verspyck a donc proposé de m'hospitaliser dans une quinzaine de jours pour faire un point à la fois médical (examen clinique, bilan sanguin de référence, échographie) et psychologique. Ma sortie dépendra des résultats de ce bilan : s'ils jugent préférable de me garder pour une raison ou une autre (indication médicale de pratiquer l'ISG rapidement, fragilité psychologique), il se pourrait que je reste hospitalisée jusqu'à l'accouchement.
Si nous avons bien compris, je serai de toutes façons hospitalisée à compter de l'ISG, d'une part pour que Gaspard et moi soyons sous surveillance - cette intervention n'étant pas anodine sur le plan médical non plus, d'autre part parce que mon mari (et moi aussi, je dois bien l'admettre) ne souhaite pas que je reste seule à cogiter toute la journée avec Élise morte et Gaspard vivant dans mon ventre pendant qu'il sera au travail.

Le cerveau d'Élise sera peut-être un peu drainé lors de l'ISG. Ce sera probablement confirmé lors de la prochaine échographie que réalisera le Pr Verspyck.

Du prochain bilan dépendra peut-être aussi la décision de programmer et déclencher l'accouchement.

Le rendez-vous du 13 septembre avec l'anesthésiste tombe finalement à point nommé.

Il est encore trop tôt pour savoir si l'accouchement se fera par voie basse ou par césarienne ; les voies naturelles ne semblent pas encore exclues.
En cas d'accouchement par voie basse, mon mari pourra rester avec moi en salle d'accouchement.
En cas de césarienne, il n'est pas impossible qu'il puisse rester avec moi, compte tenu du contexte particulier. Bien sûr, en cas de complications (souffrance fœtale ou ralentissement du rythme cardiaque chez Gaspard ou urgence médicale pour moi par exemple), moins il y aura de monde dans le bloc opératoire, mieux ce sera et nous le comprenons parfaitement.

Le Pr Verspyck nous a confirmé que nous pourrions voir Élise entre l'accouchement et l'autopsie et que nous pourrions choisir l'accueil que nous voulons lui faire : passer quelques minutes ou plusieurs heures avec elle, simplement la regarder ou la toucher et la prendre dans nos bras, la voir seule ou avec son frère, prendre des photos, prendre ses empreintes.

A priori, les premiers prélèvements pour l'autopsie seront réalisés dès le lendemain de l'accouchement et ne dureront que quelques jours au plus.
Après l'autopsie, nous pourrons la revoir, elle sera "visible" ; le Pr Verspyck nous a confirmé qu'elle ne serait pas "un bébé en mille morceaux".

Si nous avons bien compris, Élise ne restera pas très longtemps à la morgue, ce qui veut dire que, si Gaspard doit séjourner en néonatalogie, nous ne pourrons pas l'emmener avec nous à l'enterrement de sa soeur. Nous ne tenons pas spécialement à ce qu'il y "assiste", nous souhaiterions simplement pouvoir passer quelques jours dans la maison de vacances de mes parents après l'enterrement pour souffler un peu mais, si Gaspard est encore à l'hôpital, il sera inenvisageable que nous restions ne serait-ce qu'une nuit loin de lui.

02 septembre 2013

RDV avec le Pr Verspyck - Des tas de questions

Demain, nous voyons le Pr Verspyck pour lui faire part de notre décision de pratiquer l'interruption de grossesse pour Élise. Au-delà de tous les doutes et interrogations qui nous assaillent, se posent aussi beaucoup de questions bêtement terre-à-terre...

  • Quand aura lieu l'ISG ?
  • Quand vais-je rentrer avant l'ISG ?
  • Quand vais-je sortir après l'ISG ?
  • Le cerveau d'Élise sera-t-il drainé lors de l'ISG, comme l'avait évoqué le Dr Diguet ?
  • Mon mari pourra-t-il rester à mes côtés pendant l'ISG ?
  • A part psychologiquement, est-ce que ça change quelque chose à la fin de la grossesse de porter un bébé mort et un bébé vivant ?
  • L'accouchement sera-t-il programmé ?
  • Si oui, quand ?
  • Le rendez-vous avec l'anesthésiste prévu le 13 septembre est-il tardif ou non ?
  • Est-ce que ce sera un accouchement par voie basse ou par césarienne ?
  • Mon mari pourra-t-il rester avec moi dans les deux cas ?
  • Qui sortira en premier : Élise ou Gaspard ?
  • Pourrons-nous voir Élise entre l'accouchement et l'autopsie ?
  • Si oui, pendant combien de temps ?
  • Si oui, en même temps que son frère ?
  • Si oui, sera-t-elle habillée entre l'accouchement et l'autopsie ?
  • Si oui, comment : avec des langes de l'hôpital ou avec des vêtements que nous aurons apportés pour elle ?
  • Si oui, qui l'habillera ?
  • Pourrons-nous prendre des photos d'elle et avec elle ?
  • Pourrons-nous prendre ses empreintes ?
  • Élise aura-t-elle un bracelet de naissance que nous pourrons garder ?
  • Au bout de combien de temps Élise sera-t-elle emmenée pour l'autopsie ?
  • Combien de temps sera-t-elle gardée pour l'autopsie ?
  • Où sera-t-elle entre l'autopsie et la mise en bière ?
  • Qui habillera Élise après l'autopsie ?
  • Pourrons-nous revoir Élise après l'autopsie ?
  • L'hôpital pourra-t-il garder Élise jusqu'à ce que Gaspard et moi soyons aptes à quitter la maternité ?
  • Si oui, combien de temps au maximum, au cas où Gaspard doive séjourner en néonatalogie ?
  • Si j'accouche par césarienne, pourrai-je faire deux heures de route dès la sortie de la maternité pour aller enterrer Élise dans le Pas-de-Calais ?
  • Si Gaspard est en bonne santé, pourrons-nous lui faire faire deux heures de route dès la sortie de la maternité pour l'emmener avec nous à l'enterrement d'Élise ?

05 août 2013

Congé maternité, congé paternité

Aujourd'hui, nous sommes le 5 août : c'est le premier jour de mon congé maternité, qui doit prendre fin le 30 mars prochain.

Je sais bien que, pour l'instant, Élise et Gaspard sont encore là tous les deux mais je culpabilise parfois d'avoir droit à ce si long congé maternité alors qu'Élise ne verra jamais la lumière du jour. C'est surtout la période post-natale qui me pose problème. D'un côté, je trouve étrange qu'on m'octroie la même période que si mes deux grumeaux étaient là ; de l'autre, je suis soulagée d'y avoir droit.
Il en va de même pour le papa : il aura droit à ses 18 jours de congé paternité, même si Élise ne naît pas vivante.

Mais nous accorder les mêmes droits que si nos deux enfants étaient en vie, c'est aussi reconnaître notre statut de parents de jumeaux et c'est déjà ça.

Le pire, c'est qu'à la naissance, mon mari va probablement cumuler les 3 jours du congé naissance, les 18 jours du congé paternité et les 3 jours prévus par sa convention collective pour le décès d'un enfant. Quel drôle d'enchaînement...

Congé paternité

Posté par Tannabelle à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2013

Projet "A beautiful body"

Attention, âmes sensibles s'abstenir ! :-)

Je vous parlais il y a peu du maillot de bain de grossesse dans lequel j'ai investi pour dissimuler l'état actuel de mon ventre. J'ai hésité à vous le montrer et puis je me suis souvenue du projet photographique sur le corps des femmes et sa représentation dans notre société que j'ai découvert il y a un mois : je me suis alors dit qu'une photo de mon bidon ne serait pertinente qu'en servant de prétexte à parler de ce beau projet, nommé "A beautiful body".

Un article du Huffington Post sur le projet :
http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/25/photos-livre-photographies-mettre-lumiere-veritable-corps-meres-photos_n_3494715.html

Le site du projet :
http://www.abeautifulbodyproject.com/

Vergetures 1

Une jungle de vergetures, les stigmates de mon piercing au nombril (retiré pourtant dès le début des essais bébé en 2008 !), l'un de mes tatouages qui, à défaut de s'être transformé pour l'instant, a doublé de taille : et alors ?!

Posté par Tannabelle à 13:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,