17 mai 2013

Et si on parlait français ?

Aujourd'hui, un petit billet qui n'a a priori rien à voir avec les grumeaux (quoique... en fait, si : quand ils auront l'âge, je leur ferai la guerre aux fautes d'orthographe, de conjugaison et autres massacres linguistiques ! ;-)) : les fautes de langue que j'entends à longueur de journée et qui me hérissent le poil !

Parler français

Quelques exemples :

  • De la même façon qu'on ne dirait pas un sorte de, on ne dit pas un espèce de, même si le mot qui suit de est de genre masculin.
  • Quand on reçoit le courrier annuel de l'administration fiscale, cela veut dire que l'on est près de déclarer ses revenus même si l'on n'est pas forcément prêt à payer ses impôts.
  • Ne pas confondre rebattre les oreilles, comme je fais avec mon homme par rapport à mon bidon qui pousse :-), et rabattre les oreilles, qui ressemble plutôt à ça :

    Rabattre les oreilles

  • Pour souligner ou nuancer leurs propos, certains représentent les guillemets avec leurs petits doigts crochus : mieux vaut alors éviter d'énoncer qu'il s'agit de parenthèses ;-).
  • Si l'on reste logique, une réduction de -20% annulerait ladite réduction puisque, comme on a déjà vu l'inverse ici, normalement deux négatifs (la réduction et le -x%) s'annulent. Une réduction de 20% suffit donc déjà à vous faire faire des économies.
  • L'adjectif super est invariable, incroyable non ? Donc, même si vous êtes un formidable négociateur, vous ne ferez toujours que de super affaires !

Posté par Tannabelle à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,